>>
 
"C'est pour nous une question vitale que de nous occuper de l'inconscient.
Il s'agit d'être ou de ne pas être, spirituellement parlant."
Carl Gustav Jung
 
Le rêve a de tous temps pris sa place dans la spiritualité et les religions. Ils ont été mentionnés dans diverses traditions. 

"Le rêve est intemporel ."
S.Freud

 

La tradition védique       La tradition tibétaine     Le taoïsme     Le shintoïsme


Au temps de l' Ancienne Egypte     Rêve et culture musulmane

 

La tradition Chrétienne     La Science Unitaire de l'Intra-Univers
 











 

      


La tradition védique

 
>>
Elle permet de situer le rêve dans la chaîne des états de conscience.
????

«Au commencement, la Déesse était seule, en vérité. Et seule, elle manifesta l'Œuf du monde Elle s'est répandue dans la triple cité, dans les trois corps, répandant sa lumière à l'intérieur et à l'extérieur. Elle, la Conscience intérieure, est devenue la Grande Tripura-Sundari, et s'est intimement mêlée à l'espace, au temps et au monde phénoménal.
Triple cité ou Tripura avec ses 3 états de conscience :
veille (jagrat –la conscience se meut sur le plan physique),
rêve (svapna – la conscience se meut sur le plan subtil)
sommeil profond (sushupti – la conscience s'est retirée dans le corps causal).
Les trois mondes ou Triloka.
Bhuloka : « monde de terre », le plan physique, corps grossier du jiva;
Antarloka ou Bhu(var)loka : « entre-deux mondes », le plan astral ou kama-manasique, correspondant aux plans astral, mental inférieur et supérieur, en ésotérisme, corps subtil du jiva.
Shivaloka ou S(u)valoka : « monde de Shiva », monde céleste où demeurent les dieux et les âmes hautement évoluées, correspondant au plan causal en ésotérisme, corps causal du jiva.
C’est aussi le Divin qui, sous son aspect destructeur, triomphe de tous les pièges de Maya. »


La tradition tibétaine


>>  
 

Le rêve dans l'ouvrage de référence : "Yoga Tibétain des rêves et du sommeil"


Ce yoga tire ses origines aux sources mêmes du bouddhisme tibétain. Il utilise aussi la culture tibétaine selon laquelle, chacun a un esprit qui le surveille toute sa vie. L'esprit protecteur intervient aussi bien durant l'état de veille que durant le sommeil. Et c'est à travers les rêves que le rêveur peut s'adresser à son esprit protecteur.
Svapna-yoga ou yoga tibétain des rêves appartient à la tradition tantrique. Il a un but spirituel
en replaçant les rêves dans une perspective spirituelle et initiatique, afin d'être éveillé. Lié aux techniques de rêve lucide il représente un travail de maîtrise sur l'état de rêve pendant le sommeil. Le yoga du rêve et du sommeil a pour but de rester conscient pendant le sommeil profond.

Conseils de lecture




  Le taoïsme

Le rêve au travers du Tao Te King - Le livre de la voie et de la vertu

 

 

 

"La vie ne serait-elle pas un rêve ? Certains, tirés par le réveil d’un rêve gai, se désolent ; d’autres, délivrés par le réveil d’un rêve triste, se réjouissent. Les uns et les autres, tandis qu’ils rêvaient, ont cru à la réalité de leur rêve. Après le réveil, ils se sont dit, ce n’était qu’un vain rêve. Ainsi en est-il du grand réveil, la mort, après lequel on dit de la vie, ce ne fut qu’un long rêve. Mais parmi les vivants, peu comprennent ceci. Presque tous croient être bien éveillés. Ils se croient vraiment, les uns rois, les autres valets. Nous rêvons tous, vous et moi. Moi qui vous dis que vous rêvez, je rêve aussi mon rêve. L’identité de la vie et de la mort paraît incroyable à bien des gens. La leur persuadera-t-on jamais ? C’est peu probable. Car, en cette matière, pas de démonstration évidente, aucune autorité décisive, une foule de sentiments subjectifs. Seule la règle céleste résoudra cette question. Et qu’est-ce que cette règle céleste ? C’est se placer, pour juger, à l’infini... Impossible de résoudre le conflit des contradictoires, de décider laquelle est vraie laquelle est fausse. [227] Alors plaçons nous en dehors du temps, au delà des raisonnements. Envisageons la question à l’infini, distance à laquelle tout se fond en un tout indéterminé."
A propos de la vie et de la mort...


>>

Le rêve du papillon de Tchoang-tseu


"En dormant, j'ai fait un rêve étrange. J'étais un papillon voltigeant, ivre de lumière et du parfum des fleurs. Et maintenant, je ne sais plus si je suis Tchouang-tseu ayant rêvé qu'il était un papillon ou un papillon qui rêve qu'il est Tchouang-tseu ! "
Cette fameuse formulation, qui pose la question de la frontière entre le rêve et la réalité, constitue le fil conducteur des oeuvres complètes de Tchouang Tseu.

 


Le shintoïsme
 



 

 

Du temps de l'Ancienne Egypte

Pour les égyptiens la mort et le sommeil étaient deux états très proches.
L'Égypte ancienne prêtait aux rêves une valeur surtout prémonitoire: Le dieu a créé les rêves pour indiquer la route aux hommes quand ils ne peuvent voir l'avenir, dit un livre de sagesse (Symboles1969, p. 646).
 


Rêve et culture musulmane



"Dans la culture musulmane classique, la question du rêve a été abordée avec gravité et prudence à la fois.
Gravité, car le hadîth affirme sans ambiguïté que le rêve est une partie de la prophétie (juz’ min ajzâ’ al-nubuwwa) qui perdurera dans la Communauté après la mort de son Prophète, et jusqu’à la fin des temps historiques.
Réserve, car il s’agissait de faire le départage entre rêves véridiques porteurs d’un message céleste et songes équivoques issus simplement des passions humaines.

L’affirmation clé de l’onirologie musulmane se fonde sur une parole prophétique : « Le rêve est la quarante-sixième partie de la prophétie ». Ce hadîth est rapporté avec de très nombreuses variantes. Certaines spécifient qu’il s’agit du rêve « de l’homme pieux (sâlih) » ou bien ’du croyant’, ou ’du Musulman’ pieux. Des fractions différentes sont mentionnées : il est la quarantième, la soixante-dixième partie de la prophétie (17 variantes !).


????

Ceci dit, tous les rêves vécus durant le sommeil ne comportent pas la même charge symbolique ou religieuse. Le hadîth et à sa suite les docteurs de la Loi ont établi une classification entre les différentes formes de rêves, afin d’entourer de conditions précises celles dont le contenu pourrait se prévaloir d’une source surnaturelle. Cela commence par une spécification de certains termes.
Le hulm désignera désormais le rêve d’origine passionnelle ou démoniaque, notamment mais non exclusivement d’ordre sexuel. Le rêve véridique, lui, correspondra à la ruy’â : ’La ru’yâ vient de Dieu, le hulm de Satan’, dit le hadîth à propos de cette distinction entre deux termes utilisés pourtant souvent comme synonymes en arabe ancien.
Al-ru’yâ sera d’autre part distinguée de al-ru’yatu, vision à l’état de veille ; sauf quand l’exégèse l’exigera. Ainsi le terme ru’yâ advenant en Coran XVII 60 pour désigner sans doute le Voyage Nocturne est-il interprété comme une ru’yâ `ayn, à l’état de veille, opposée à une ru’yâ manâm, songe à l’état de sommeil.

Le rôle du verset XXXIX 42 est aussi à souligner : ’Dieu accueille les âmes au moment de leur mort ; il reçoit aussi celles qui dorment, sans être mortes. Il retient celles dont il a décrété la mort. Il renvoie les autres jusqu’à un terme fixé’.

L’âme du dormeur, tout comme celle du défunt, est appelée à Dieu, mais elle est ensuite renvoyée dans le corps. Cette assertion justifie elle aussi que le sommeil permette le contact avec le monde surnaturel, car c’est au moment de cette assomption auprès de Dieu que, selon certaines traditions, des messages d’une vraie teneur spirituelle peuvent être confiés aux âmes. Et le réveil, note al-Baydâwî dans son commentaire coranique Anwâr al-tanzîl, ressemble par conséquent à une petite résurrection."
Extrait de l'article de Pierre Lory  Auteur de "Le rêve et ses interprétations  en Islam"

>>


La tradition Chrétienne




La Science Unitaire de l'Intra-Univers

 "Le regard intérieur s’illumine derrière les yeux clos."
IJP Appel Guéry

Il y a des livres pour s'instruire, certains pour se distraire, d'autres encore pour réfléchir. La Science Unitaire de l'Intra-Univers appartient à une catégorie tout à fait particulière et inovatrice en son genre.
Issue d'une réception télépathique, cette oeuvre ouvre la porte au-delà du mental concret analytique pour y adjoindre une résonance analogique et symbolique.
Elle vous conduit sur un chemin intérieur apportant un nouveau regard sur soi, les autres, le monde et les mondes...
Le rêve - parmi d'autres états de conscience - a aussi sa part dans cet ouvrage.
En voici quelques extraits !

«Un élément qui est présent dans votre existence et qui se signe continuellement dans votre vie, c’est le rêve. Or, le rêve n’est pas une communication avec un plan de sumérienne essence, c’est la résonance avec d’autres signaux d’émergence qui s’effectuent sur des plans parallèles à votre existence. La conscience d’intériorité qui est toujours présente dans un corps enregistre des émissions venant d’autres mondes. Organisés pour vous élever, ces corps de numération extérieurs à votre vie sur ce plan engagent dorsale de vie dans des circuits qui ne sont pas initiés par le plan formel. Les corps d’émergence qui signent dans ces zones sont des corps d’émergence tracés, mais accordés à des codes extérieurs à la vie formelle. »
Chapitre 24 - I Rêves - 1.Rêve et résonance avec des plans parallèles

« Quelle est la différence entre le rêve et la réalité ? Ce que l’on appelle la réalité est un monde de puissance qui a pris corps dans un champ énergétique traité par les systèmes de mutant impérieux pour qu’ils soient accordés à ce que sont les cinq sens du corps physique. Ce n’est pas un plan plus concret que les autres. C’est un plan qui a une résonance avec le système du corps physique. C’est un système qui peut transférer ses énergies dans ce corps qui est un amalgame de divers systèmes de numération. Quand vous entrez dans le plan du rêve, la conscience des temps est différente parce que l’énergie qui réside dans ces plans n’est pas la même que celle qui réside dans le plan de la condensation. »
Chapitre 102 - I - 1. Opérations en parallèle à l’existence humaine

"La réalité n’est pas une figure exacte. C’est une partielle de la totalité. En somme, si vous voulez concevoir la totalité, il faut que vous puissiez attacher au rêve une importance appropriée en fonction de votre dimension d’évolution. Si vous êtes dans un plan très inférieur, le corps est la majorité de votre système, puisque vous êtes très accroché au système matériel. Mais si vous êtes dans un plan beaucoup plus subtil, la partie la plus intérieure de votre système va accéder à d’autres dimensions qui ne sont pas forcément exactement les mêmes que celle que vous captez avec les éléments des cinq sens du corps physique.Ce sont des dimensions qui exécutent des plans qui tracent des configurations et qui peuvent intervenir jusqu’à la limite du plan formel. C’est la raison pour laquelle certains rêves peuvent être prémonitoires. "
Chapitre 102 - I - 2. Rêve prémonitoire et conscience de figures existant sur d’autres plans


Je rends hommage à IJP Appel Guéry l'auteur de la Science Unitaire de l'Intra-Univers.
Tout d'abord, parce que son ouvrage  va bien au-delà d'un simple enseignement, il apporte de véritables clés initiatiques.  Ensuite, il offre une vision synthétique qui permet une approche de la vie opérationnellement et spirituellement reliée.
Merci à sa présence et à sa source d'inspiration qui m'a guidée dans la réalisation de ce site !

Un instant de ressourcement par la méditation...


 
 
 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site